Corse : journées internationales de Corte

Publié le par eve.api-oc

Corse : Jourapeau-corse.jpgrnées internationales de Corte

 

Depuis 2004 les nationalistes corses ont crée Unitat Nazionale qui  rassemble les principaux groupes nationalistes de l’île. On y retrouvait les autonomistes du Partitu di a Nazione Corsa,(PNC) , a Chiama et les indépendantistes de Corsica Nazione et d’ Independença auxquels se sont joints I verdi corsi.

Les élections territoriales de 2004 ont permis aux nationalistes d’obtenir 11,4% des voix sur les quatre circonscriptions de Corse et d’envoyer 8 élus à l’assemblée territoriale qui, malgré leur divergence vis-à-vis de la clandestinité, s’expriment toujours en commun.

Depuis 2003 les journées internationales de Corté se sont déroulées sous le signe de l’union ; les différences ente les diverses tendances n’ont jamais cherché à être gommées ; les autonomistes refusent que la violence soit utilisée comme arme pour faire avancer le problème Corse ; les indépendantistes,eux, considèrent la violence comme une réponse à la violence de l’état Français. Les uns veulent avancer pas à pas ; Les autres estiment qu’il y a urgence, qu’il faut frapper vite et fort ; Tous sont unis par leur nationalisme

Cette années les journées de Corte ont mis en valeur la dégradation des relation entre les autonomistes et les indépendantistes ; le Partitu di a Nazione Corsa  (P.N.C) et a Chiama  étaient les grands absents des journées.

 En effet : Il y a un mois, Corsica Nazione annonçait la future création d’un   « pole indépendantiste » Estimant que les Journées internationales seraient en partie dédiées à ce thème dont il ne se sent en aucune façon partie prenante, le PNC a annoncé qu'il n'y participerait pas.

 

Les journées de Corte furent, en effet une grand messe indépendantiste  

 

on y a toutefois ménagé les autonomistes


Jean Guy Talamoni
déclarait « ce qui nous rapproche est bien plus important que ce qui nous sépare. Ce sont nos frères et nous avons besoin de cette pluralité….mais il nous fallait mettre un terme à la dilution du discours des uns et des autres »

"La pluralité est une force qui doit permettre au nationalisme corse d'aller vers la victoire finale", a assuré Eric Simoni porte parole de Corsica Nazione Independenza,  « si un autre pôle politique s’organise parallelement à notre démarche, il n’y a que des avantages…la pluralité est une force qui doit permettre au nationalisme corse d’aller vers la victoire finale. »

 

on a  vu revenir les poids lourds du nationalisme Corse

Paul Quastana, de CNI, ancien élu territorial, espère signale l’urgence de la situation « Il faut vite constituer ce pôle, car le mal s’aggrave. Dans 10 ans, il sera trop tard et le peuple Corse aura disparu »

 « Cette clarification arrive à point nommé, elle était même très attendue », a déclaré Pierre Poggioli, leader du Fronte populare. Dans les rangs du Rinnovu, autre parti indépendantiste, ce rapprochement des nationalistes. radicaux est perçu comme une nécessité.

 

Par ailleurs, dans un document vidéo diffusé lors de ces Journées, le FNLC, image-flnc.jpgUnion des Combattants, a appelé l'état à prendre part à « une négociation de sortie de crise » avec les nouveaux nationalistes publics, négociations qui pourraient être basées sur les propositions transitoire en 25 point proposé par CNI. Ce plan reprend les revendications traditionnelles: reconnaissance du peuple corse, et de la citoyenneté corse, la mise en place d’un statut de la langue corse, la libération des prisonniers politiques auxquelles s’ajoutent diverses mesures économiques dont la création d’une compagnie maritime régionale, la maîtrise du tourisme et de l’agriculture  .la lutte contre la spéculation immobilier…

 

Une des annonce importante fut la décisions de porter à Bruxelles un document réclament la reconnaissance des droits des nations sans état.

Depuis plusieurs mois, des représentants de mouvements Corse, Basques, Sardes Ecossais et Polynésiens travaillent sur ce sujet  ce projet qui sera rendu publique sous peu…..

 

Notons que la Parti de la Nation Occitane présent aux journées de Corte depuis 2003 était absent cette année 2007sans qu’aucune explication ne soit  donnée. Comme  le PNO etait le seul reprèsentant occitan, notre drapeau n'a pas floté à Corte cet été.

 

 

Publié dans peuples

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article